La garantie hospitalisation : Un forfait journalier pour faire face

La garantie hospitalisation : Un forfait journalier pour faire face

(Dernière mise à jour le : 15 décembre 2016)

garantie hospitalisationQue l’on soit en bonne santé ou non, l’hospitalisation touche aujourd’hui un tiers des Français. Qu’elle soit consécutive à un accident ou programmée, l’hospitalisation en hôpital public ou clinique privée à un coût élevé. Sa durée, directement liée aux soins nécessaires à un impact sur les frais hospitaliers. Une garantie hospitalisation, avec un forfait journalier en cas d’hospitalisation permet de réduire le coût de l’hospitalisation pour le patient.

La tarification d’un séjour à l’hôpital reste cependant complexe, et se compose de plusieurs facteurs obéissant à des règles différentes. Le guide ci-dessous vous éclaire sur les frais d’hospitalisation, le forfait journalier et l’intérêt de souscrire à une garantie hospitalisation.

garantie hospitalisation

Les frais liés à un séjour à l’hôpital

Les « frais d’hospitalisation »

Ils correspondent aux frais directement liés au traitement de la pathologie du patient. Donc ceci inclut bien sûr les différents actes médicaux dont il bénéficie (intervention chirurgicale, traitement médicamenteux…), le coût lié à l’utilisation de certains appareils (scanner…) ou encore la rémunération du personnel soignant (médecins, infirmiers…).

Les « frais de séjour« 

Ils correspondent à la partie « hébergement » de l’hospitalisation et ne font l’objet d’aucun dépassement dans les établissements conventionnés. Cela ne veut pas dire « hôpital public » uniquement, la plupart des cliniques privées sont conventionnées et n’appliquent donc pas de dépassement sur les frais de séjours. Hors chambre particulière qui est toujours facturée à part, dans le public comme dans le privé.

Le forfait journalier hospitalier

En plus des 20 % restant à payer sur le montant des frais d’hospitalisation, d’autres sommes s’imputent sur la facture totale d’un séjour à l’hôpital. Certaines sont obligatoires, comme le forfait journalier, et d’autres sont facultatives. C’est notamment le cas des suppléments payés pour certains éléments de confort (chambre individuelle, frais de télévision, frais de téléphone…). Dans tous les cas, la souscription d’une complémentaire santé disposant d’une garantie hospitalisation renforcée permet de prendre en charge une bonne partie de ces frais.

Le forfait hospitalier, qui correspond à la participation financière du patient aux frais d’entretien, de repas et d’hébergement pour un séjour de plus de 24 heures est fixé à ce jour à :

  • 18 euros par jour, en clinique et à l’hôpital,
  • 13,50 euros par jour, en service psychiatrique des établissements de santé.

Le forfait hospitalier ne fait pas l’objet de dépassement et est aujourd’hui, systématiquement, pris en charge par votre mutuelle.

La prise en charge

Tout d’abord, dans un établissement hospitalier public ou une clinique privée conventionnée, la Sécurité sociale rembourse automatiquement 80 % de ces frais. Au-delà du trentième jour consécutif d’hospitalisation la prise en charge des frais d’hospitalisation passe de 80 à 100 %. Mais 80 ou 100%, non pas de la dépense réelle, mais de la base de remboursement de la sécurité sociale. D’où l’importance d’une mutuelle pour couvrir les dépassements d’honoraires que la majorité des praticiens pratiquent. (voir étude 60 million de consommateurs)

Ces frais, pour ce qui est des dépassements d’honoraires des praticiens (médecins, chirurgiens, etc…), sont partiellement ou totalement pris en charge par votre mutuelle.

Pourquoi souscrire à une garantie hospitalisation ?

Premièrement, l’adhésion à une garantie hospitalisation permet à une personne d’être libérée des soucis financiers liés à son hospitalisation, grâce aux indemnités versées, qui sont cumulables avec les prestations de la Sécurité Sociale et avec celles d’une mutuelle santé. Beaucoup de personnes ignorent encore et découvrent lors d’un moment déjà difficile, que les dépenses inhérentes à l’hospitalisation ne sont absolument pas superflues et représentent un coût considérable que toutes les familles ne peuvent assumer.

Car lors d’hospitalisation et surtout suite à un accident, rien est prévu pour les « à coté » organiser la garde de la maison, des enfants, et tout le monde n’a pas forcément un maintien de salaire lors d’un arrêt de travail, bref, il n’y a pas que les coûts liés à l’hospitalisation elle-même.

Un forfait journalier en cas d’hospitalisation c’est donc percevoir une indemnité forfaitaire pendant son séjour l’hôpital.

Mais surtout, l’allocation journalière qui vous sera versée vous permettra notamment de faire face à des frais d’hospitalisation pris en charge ni par la Sécurité sociale ni par votre complémentaire santé comme par exemple :

  • les suppléments chambre particulière, (pas toujours intégralement pris en charge par les mutuelles)
  • les frais occasionnés par l’installation d’un lit d’accompagnement pour l’un de vos proches, car seule le lit d’accompagnant pour un enfant hospitalisé est éventuellement pris en charge par votre mutuelle, ce n’est pas le cas d’un adulte.
  • la location d’un téléviseur, ou de prestations de confort annexes
  • le branchement d’une ligne téléphonique,
  • la garde d’enfants,
  • l’aide ménagère, etc…

Ceci est d’autant plus vrai lors d’une hospitalisation par accident.

garantie hospitalisation